31 % des influenceurs de moins de 10 000 abonnés manquent de transparence

ARPP-observatoire-influence-responsable-2022-1200x628.jpg

L’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) a dévoilé l’édition 2022 de son Observatoire de l’Influence Responsable. Ce rapport vise à décrypter les collaborations entre influenceurs et annonceurs, afin de vérifier la conformité des communications commerciales publiées et intervenir en cas de manquements constatés.

Pour réaliser cette enquête, l’ARPP s’appuie sur une méthodologie alliant intelligence artificielle et analyse humaine. Ce sont ainsi près de 30 000 contenus qui ont été analysés, plus de 16 000 collaborations et 5580 influenceurs, sur Instagram, YouTube, TikTok, Snapchat et Twitch.

Une amélioration des pratiques en termes de transparence entre 2020 et 2021

Alors que l’Observatoire de l’an dernier s’attachait à analyser les pratiques liées au marketing d’influence en 2020, cette édition 2022 fait le parallèle avec les observations faites durant l’année 2021. Ainsi, l’ARPP note qu’ une amélioration sensible a été constatée puisque 83 % des contenus contiennent au moins un début d’identification (pleinement conformes ou améliorables), contre 73 % des contenus publiés en 2020 (voir l’image de une ci-dessus).

Le constat reste similaire à celui fait l’an dernier, à savoir : le non-respect des règles liées aux partenariats est davantage le fait des influenceurs à faible audience (long trail). Ainsi, ils sont 31 % des influenceurs de moins de 10 000 abonnés à ne pas subir leurs partenariats dans le cadre de contenus sponsorisés (contre 43 % en 2020).

ARPP-transparence-partenariats-catégories-influenceurs
©ARPP

Un fort impact du certificat de l’Influence Responsable dans les pratiques des influenceurs

Pour cette édition, l’Observatoire de l’Influence Responsable s’est attaché à analyser les contenus des influenceurs au jour le jour, sur les 6 premiers mois de l’année 2022. L’occasion pour l’ARPP de jauger plus précisément l ‘impact du Certificat de l’Influence Responsable, lancé l’année dernière, visant à maîtriser le cadre légal et éthique, protéger les audiences et se différencier auprès des marques. L’Autorité précise qu’au 15 septembre 2022, 150 influenceurs étaient déjà certifiés.

Ainsi, les résultats de l’enquête ont démontré une grande amélioration du niveau de transparence chez les talents certifiés. L’Observatoire note que 91 % des contenus postés par des influenceurs certifiés présentent au moins un début d’identification. Le taux de manquement à la mention d’un partenariat passe de 22 % en 2021, avant obtention du certificat, à 9 % en 2022, après obtention du certificat.

ARPP-niveau-transparence-influenceurs-certifies-2022
©ARPP

Du côté des influenceurs non certifiés, l’amélioration est moins importante entre le 1er semestre 2021 et le 1er semestre 2022. Ainsi, en 2022, 87 % des contenus sponsorisés ont au moins un début d’identification, contre 83 % au 1er semestre 2021 L’étude souligne cependant que cette tendance prouve qu’une meilleure connaissance des règles de transparence est en train de se généraliser.

ARPP-niveau-transparence-influenceurs-non-certifies-2022
©ARPP

Les enjeux de demain pour l’influence responsable

Dans son rapport, l’ARPP met en exergue 4 enjeux pour l’avenir de l’influence responsable :

  1. La sensibilisation des créateurs de contenus aux enjeux climatiques grâce au Certificat,
  2. Une collaboration renforcée avec des autorités telles que l’AMF (Autorité des marchés financiers) ou l’ANJ (Autorité de régulation des jeux en ligne) en faveur d’une influence plus responsable en matière de produits financiers ou de jeux d’argent,
  3. Des actions pédagogiques à destination des influenceurs grâce à l’implication engagée des agences, marques et plateformes,
  4. Une coopération renforcée au niveau européen avec les homologues de l’ARPP et les institutions européennes.

Par ailleurs, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité propose une nouvelle version de son Certificat de l’Influence Responsable contenant un module enrichi « Influence & dérèglement climatique », disponible en ligne depuis le 29 septembre 2022.

Découvrir l’étude complète

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email