Amazon a réalisé 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France en 2021

38150278.png

Amazon a réalisé 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France en 2021

En croissance de 23 % dans l’Hexagone, l’entreprise américaine réalise 55 % de son activité sur sa marketplace et compte 18 500 salariés dans l’Hexagone.

Historiquement très discret sur le sujet, Amazon lève le voile sur son activité en France. Le chiffre d’affaires d’Amazon en France a diminué de 1,7 milliard d’euros en un an, pour se hisser à 9 milliards d’euros en 2021, contre 7,3 milliards d’euros en 2020 (soit une croissance de 23 %). Ce chiffre concerne l’ensemble des activités d’Amazon en France que ce soit le retail, les commissions de son équipe marketplace, son service AWS ou ses équipes advertising. En comparaison, en 2021 le chiffre d’affaires d’Amazon au Royaume-Uni était de 23,19 milliards de livres sterling soit 27,23 milliards d’euros. La France fait partie des cinq marchés les plus importants pour Amazon dans le monde. Frédéric Duval, le directeur général d’Amazon France, explique que l’entreprise a connu un ralentissement au début de 2022, « mais, depuis la fin du deuxième trimestre, nous sommes en croissance par rapport à 2021. ».

« Chaque minute, en France, ce sont 150 produits qui sont vendus sur notre marketplace »

Souvent critiqué sur le sujet, Amazon insiste sur sa contribution aux services publics en France. L’entreprise de Seattle annonce une contribution fiscale directe de 470 millions d’euros en 2021 (contre 310 millions d’euros en 2020) et une contribution totale, en prenant en compte les contributions prélevées auprès de ses marchands tiers, dont la TVA notamment , de 1 milliard d’euros (contre 600 millions d’euros en 2020). « Nous contribuons au financement des services publics français et nous sommes heureux de le faire. Si Amazon est né aux Etats-Unis, Amazon France se considère comme une entreprise française, ajoute Frédéric Duval. C’est la face visible de l’iceberg » . Amazon France annonce employer 18 500 personnes en CDI en France d’ici la fin 2022 et créer 3 000 emplois en CDI en 2022. La firme compte aussi 13 000 entreprises françaises parmi les vendeurs tiers officiant sur sa marketplace. Ces vendeurs tiers génèrent eux-mêmes 35 000 emplois en France. L’entreprise a investi 16 milliards d’euros dans ses activités en France entre 2010 et 2021.

L’accent mis sur les vendeurs tiers

« Plus de la moitié des produits vendus sur la plateforme se sont révélés vendeurs tiers et ils gagnent en trafic, assure le directeur général France. En 2003, 3 % du volume d’activité du site français d’Amazon.com sont revenus de la marketplace contre plus de 55 % cette année ». En 2021, les entreprises françaises présentes sur Amazon ont exporté pour 600 millions d’euros à l’étranger, soit 40% de plus qu’en 2020. « Chaque minute, en France, ce sont 150 produits qui sont vendus sur notre marketplace, commente Patrick Labarre, le directeur de la marketplace en France. En 2021, nous avons investi 3,4 milliards d’euros en Europe pour son développement et nous pourrions mettre en avant des produits locaux et lever les barrières à leur exportation en Europe avec l « aide de nos équipes qui sont à disposition des vendeurs tiers ». Les catégories de produits les plus plébiscités sur Amazon sont, dans l’ordre, la maison, la santé et le bien-être, la beauté, le jouet et enfin l’épicerie.

L’augmentation du prix de livraison des livres ne passe pas

Mi-septembre 2022, le ministère de la Culture a indiqué suivre la proposition de l’Arcep de fabriquer l’expédition d’un livre 3 euros jusqu’à 35 euros d’achat puis 1 centime une fois la barre des 35 euros d’ achat dépassée. Une mesure qui ne passe pas chez Amazon France. « Expédier un livre à Biarritz va coûter plus cher que d’expédier un livre à Londres ou à New York, assène le directeur général d’Amazon France. Le livre reste significatif aux yeux d’Amazon car c’est notre marché historique et il nous tenons à cœur. Nous pouvions diffuser la culture française partout sur le territoire pour un prix fixe et cela ne sera plus le cas ». Amazon France indique que cette mesure va peser sur la population rurale. « La conséquence va être l’augmentation du prix du livre dans les endroits où il n’y a pas de réseau physique, pointe Frédéric Duval. En France. Il n’y a que 3 500 librairies dont 22% sont à Paris. Sur estime que ce sont les 44 à 46 % des acheteurs en zone rurale qui vont être les plus concernés par cette mesure. Chacun en France doit avoir accès à la culture et ça ne sera plus le cas au même prix », découvrez-il.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email