Croissance à 2 chiffres en 2023 pour les communications unifiées

000000021252.jpg

Hier la CDRT a pr

Hier la CDRT a present son baromètre de l’ensemble des entreprises membres de la CPME. Environ 150 personnes étaient présentes dans la salle. (Crédit : Laurent Silvestri)

Selon le baromètre 2022 du centre de recherche et développement territorial (CRDT), la marche des solutions de communications d’entreprises représenterait actuellement 300 M€ en France, soit une croissance de 7 % par rapport 2021.

Le 8 décembre dernier, le CRDT (centre de recherche et développement territorial) présentait, l’occasion d’un rassemblement de la Confédération des PME (CPME), son baromètre 2022 sur l’évolution du mars français des solutions de communications d’entreprises . L’occasion de courir plus de 150 opérateurs et intégrateurs français et de leur dévoiler les principaux enseignements de l’étude en commenant par la valeur du secteur des communications d’entreprise qui devrait crotre de 7 % en 2022. L’ambition générale est d ‘Atteindre une croissance deux chiffres en 2023. Un objectif amplement réalisable selon Laurent Silvestri, directeur de l’alliance stratégique chez l’éditeur Dstiny, le mars est porteur en écriture de la conjoncture économique. Notamment depuis le covid qui a créé des opportunités : digitalisation, télétravail, mobilité.

Des clients de plus en plus exigeants

Le baromètre se révèle par ailleurs que les solutions de communications cloud sont devenues la norme et sont les plus implémentées selon 96 % des intégrateurs. notez que 40 % de ces derniers travaillent pour cela avec le fournisseur 3CX. Parallèlement, 90 % des opérateurs disposent aujourd’hui d’une offre complète voix/data, fixe/mobile et pour 50 % d’entre eux d’une offre d’hébergement. Des solutions qui répondent aux besoins des clients, de plus en plus demandeurs d’offres de convergence fixe/mobile, idéales pour le travail hybride. Dans le même temps, ils (72 %) attendent également plus de conseils, un accompagnement de proximité et des solutions de communication intégrées à leurs autres logiciels métiers (CRM, SIRH, etc). cela s’ajoute, la nécessité pour eux de sécuriser l’ensemble des données change au sein des applications de communication.

C’est donc logiquement que le baromètre considère que les grandes opportunités de croissance en 2023 tourneront autour de la cybersécurité, du travail hybride et de la collaboration. Cependant, loin de prendre leur croissance pour acquis, 67 % des opérateurs estiment qu’ils vont devoir se battre pour attirer les clients, notamment face à la concurrence accrue de Zoom, Microsoft Teams ou encore Google Meet. cela s’ajoute aux difficultés rencontrées dans la conjoncture économique qui, selon 33 % des opérateurs, entraîne un rallongement du délai de prise de décision des clients. Notamment par manque de visibilité sur leurs perspectives de croissance.

La France légèrement la tranche

Bien que l’écosystème français soit en marche, l’échelle internationale l’Hexagone a un train de retard par rapport à certains de ses voisins. titre d’exemple, le marché français des solutions de communication d’entreprise représente actuellement 300 M€ contre plus de 800 M€ au Royaume-Uni. De même en termes de pénétration de mars. Tandis que la part de mars de la France est d’aujourd’hui 10 %, celle de l’Espagne atteint presque 20 % et celles des Pays-Bas et du Royaume-Uni plus de 30 %. Preuve que les marches européennes se trouvent des niveaux de maturité différents.

Nous observons que l’innovation en termes de communication et de collaboration vient des marches anglo-saxons (UK et USA) et qu’en termes d’adoption, ce sont les pays nordiques qui sont le plus rapides. En France, nous prenons un peu plus de temps changer nos habitudes, mais à arriver, commente Laurent Silvestri. D’ici 2025, le baromètre estime que la part de mars de la France atteindra environ les 30 %, tandis que celles des Pays-Bas et du Royaume-Uni passeront les 50 %.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email