Instagram : Booba met Zuckerberg KO au tribunal

1664877404-2704-card.jpg

Matériel de nouvelles Instagram : Booba met Zuckerberg KO au tribunal

Il y a quelques mois un conflit à eu lieu entre une chroniqueuse de Touche Pas à Mon Poste très influente et le rappeur Booba. Le compte Instagram « OKLM » a été tout bonnement désactivé par le réseau social de Mark Zuckerberg, mais l’affaire n’est visiblement pas terminée.

Des accusations envers Booba et un compte Instagram suspendu

Si vous ne connaissez pas Magali Berdah, il s’agit de la fondatrice de l’agence d’influence ShaunaEvents, également chroniqueuse dans l’émission phare de Cyril Hanouna : Touche pas à mon poste. Tout le business de la dame repose sur le marketing d’influence, en mettant en relation des célébrités et des marques, notamment pour promouvoir des produits. Son terrain principal reste avant tout Instagram, le réseau social de Meta centré sur l’image.

Depuis des mois, le rappeur Booba s’en est pris violemment à Magali Berdah sur son activité d’agent d’influenceur. Le rappeur a notamment lancé une campagne de harcèlement sur cette dernière, via des tweets se moquant d’elle, des insultes, des accusations diverses, allant même jusqu’à révéler son adresse personnelle.

C’est injuste, gratuit, méchant, il ne rend pas compte du mal qu’il fait

Magali Berdah subit les actes du rapeur depuis plusieurs mois, alors, elle a tout fait pour tenter de faire fermer le compte Instagram du rappeur. C’est choisi fait depuis le mois juillet, Magali Berdah se félicite d’avoir réussi à faire désactiver le compte de Booba grâce à son influence monstre sur le réseau social.

Booba ayant accusé l’agent à tort à plusieurs reprises durant ces derniers mois, Magali Berdah rappelle le fait qu’elle a été sujette d’une grande campagne de harcèlement de la part des fans du chanteur. Elle évoque même que la désactivation du compte du rappeur, qui ne compte pas moins de 1,3 million d’abonnés, n’est qu’une première victoire.

Une victoire pour le rapeur Booba

Suite à la désactivation de son compte, Booba a saisi la justice pour le récupéreraccompagné de ses avocats, Maître Patrick Klugman et Ivan Terel. Les deux avocats remettent en cause le pouvoir d’influence de Magali Berdah qui ne s’est appuyée sur aucune décision de justice pour fermer le compte du rappeur.

Ce compte avait été fermé au mois de juillet en dehors de tout cadre légal et sans procédure contradictoire à l’instigation de Mme Magali Berdah. Nous saluons cette décision juste qui met fin à plusieurs mois d’irrégularité notoire. Magali Berdah ne peut désormais plus utiliser ses liens avec les plaques-formes pour museler ceux qui dénoncent les abus des influenceurs. »

Le rappeur a félicité ses deux avocats pour cette victoire contre Magali Berdah, même si un autre souci se pose. En effet, quand bien même la justice a dénoncé la pratique de l’agente, Meta n’a toujours pas réactivé le compte de Booba. Pour l’instant, le tribunal a demandé à la compagnie de Mark Zuckerberg de réactiver le compte « OKLM » du rappeur, mais rien n’est encore fait de ce côté là.

Cette décision a été difficile à encaisser pour Magali Berdah qui ne voit dans son action que justice contre tout le harcèlement qu’elle a subi dernièrement. On imagine alors que la chroniqueuse et agente d’influence ne va pas s’en arrêter là.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email