Le guerrier ukrainien de la photo emblématique survit au siège de l’usine d’Azovstal

B9732199367Z.1_20220924160814_000G4JLAQ1SL.2-0.jpg

L’ancien professeur de piano est cependant très marqué par sa captivité. Physiquement, il n’est plus que l’ombre de lui-même.


Temps de lecture : 3 min

Mykhailo Dianov, 42 ans, était professeur de piano avant que la guerre n’éclate en Ukraine. Mais en voyant les armées russes envahir son pays, Mykhailo s’enrôle et rejoint la 36ème brigade de marines, une brigade distincte de l’armée ukrainienne.

Mykhailo en février dernier, avant d'être fait prisonnier.
Mykhailo en février dernier, avant d’être fait prisonnier. – UkraineMonde – Facebook

L’homme se bat à Marioupol contre l’invasion russe. Mais les Russes sont plus forts et les guerriers se retranchent dans le sous-sol de l’usine d’Azovstal à Marioupol. Lorsque le dernier bastion de la résistance tombe à la mi-mai, les combattants ukrainiens restants sont faits prisonniers de guerre. Mykhailo en fait partie. Et si son nom et son histoire ne vous disent rien, vous aurez sans doute reconnu son visage. C’est lui qui figure sur la photo mondialement connue du guerrier vêtu de tissus poussiéreux, une attelle au bras, les yeux perçants et le sourire aux lèvres.

La photo qui a fait le tour du monde
La photo qui a fait le tour du monde – Belgaimage

Une fois prisonnier, Mykhailo est conduit dans une prison russe. Il y resta quatre mois et sera torturé à de multiples reprises jusqu’à sa libération le 21 septembre dernier contre des prisonniers russes. « Ils lui ont enlevé un morceau de métal du bras, sans anesthésie et avec une pince à épiler rouillée », déclare la sœur de l’ancien prisonnier, Alona Lavrushko, au journal ukrainien « La Pravda de l’Ukraine ». « C’était le genre d’aide que nos garçons ont distribuée. »

Mykhailo devra être effectué.
Mykhailo devra être effectué. – La société ukrainienne de Hong Kong – Facebook

Des retrouvailles émouvantes

Aujourd’hui, Mykhailo se repose dans un hôpital militaire de Kiev, la capitale ukrainienne. « Son état physique est évidemment grave », confie Alona. « Le médecin de l’hôpital militaire l’a examiné. Ils ne vont pas encore l’opérer (sur son bras, il a perdu quatre centimètres d’os et cela doit être corrigé, ndlr). Il a perdu un tiers de son poids et doit d’abord prendre du poids. Dans son état actuel, il ne peut pas être réalisé. Cela peut être dangereux pour sa santé. Il doit d’abord retrouver ses forces. Mais son cardiogramme était bon. C’est déjà quelque chose choisi. » Et mentalement, Mykhailo est très fort. Il est très heureux d’être de retour. Il dit : « Je marche et je respire de l’air pur et libre. »

Mykhailo est très abîmé mais reste positif.
Mykhailo est très abîmé mais reste positif. – UkraineMonde – Facebook

Selon Alona, ​​Mykhailo n’a jamais cessé d’être positif. Il ne s’est d’ailleurs pas effondré en retrouvant sa famille : « Je peux à peine mettre en mots ce que j’ai ressenti quand je l’ai vu. Nous étions infiniment heureux de nous voir et ne pouvions pas arrêter de nous câliner. Étonnamment, il n’y avait pas de larmes, seulement des rires. Surtout de sa part. Il est très positif, très fort en esprit et cela nous aide aussi. Nous ne pouvons pas verser des larmes pendantes qu’il rit lui-même. »



Notre sélection de vidéos

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email