l’importance des compétences et des métiers transversaux

se-former-marketing-digital-metiers-transverses.jpg

Des compétences nécessaires pour faire carrière dans le digital

Selon la dernière édition du baromètre Croissance et Digital de l’ACSEL (l’association de l’économie du numérique), le numérique contribue au chiffre d’affaires de 51 % des commerçants en France (+9 points vs 2021). « À l’heure post-COVID, le marketing et la communication digitale désignés devant tous les autres leviers de la communication, quels que soient le secteur et la taille de l’entreprise », explique Vincent Montet, qui dirige les MBA spécialisés de l’EFAP en Digital Marketing & Business (DMB), et vice-président de l’ACSEL.

Alors que les attentes des consommateurs ont évolué et que l’expérience client se réinvente, les marques ont besoin de talents pour les accompagner dans leurs projets, de la digitalisation de leur activité jusqu’à la transformation numérique de leur organisation. C’est le cas dans le luxe, qui a rattrapé son retard dans la matière ces derniers mois. « Elle est la 1ère industrie à intégrer l’univers du web3, où s’entremêlent les mondes virtuels avec le métaverse et une traçabilité renforcée à travers l’utilisation des NFT et de la blockchain. »

Pour mieux comprendre les besoins des utilisateurs et appréhender toutes les facettes d’un monde en pleine mutation, il est nécessaire de rester en veille sur l’état du marché. Des compétences en numérique et, plus largement, dans l’accompagnement de la transformation numérique des entreprises, sont également requises pour exercer dans ce domaine. « Il sera plus difficile pour un jeune diplômé ou un senior en reconversion de trouver un projet professionnel cohérent et épanouissant s’il ne présente pas ce type de compétences. »

C’est dans ce contexte que l’EFAP, qui a récemment obtenu la reconnaissance de l’État en intégrant la notion de « transformation digitale » dans son titre RNCP, vient également d’ouvrir en à plein temps le MBA spécialisé DMB doté d’une majeure dédiée au luxe, co-produit avec les autres MBA de l’école.

Des métiers de plus en plus transverses et hyperspécialisés

Pour réussir dans le webmarketing, il convient de bien connaître les besoins du marché et d’être en mesure de cartographier les différentes disciplines ainsi que les professions associées. Car le marketing digital s’impose de plus en plus par son hypertransversalité, c’est-à-dire la possibilité d’exercer un métier dit « traditionnel » mais dont une partie importante des missions nécessite d’être formé aux outils du digital. Tous les secteurs sont concernés : adtech, edtech, agritech, fintech…

Si la liste des métiers n’est pas figée dans ce secteur en mouvement permanent, Vincent Montet souligne que les métiers du marketing digital ont aussi tendance à devenir de plus en plus hyperspécialisés. « Nous évoluons aujourd’hui dans un environnement marqué par l’obsolescence programmée des expertises, avec une renaissance des métiers et des compétences tous les 6 mois à 1 an en fonction des révolutions et des technologies disruptives. »

4 grandes familles de métiers se démarquent actuellement dans cet écosystème :

  1. La création de trafic et la visibilité : il s’agit des fonctions liées aux médias sociaux, à la performance, au marketing direct, avec l’objectif de rendre visible une marque, de générer du trafic et de l’engagement, à travers l’analyse des données et des KPI.
  2. La gestion et le pilotage d’un produit digital : des applications aux robots, en passant par les interfaces homme-machine en magasin ou aux montres connectées… Tous ces dispositifs sont orchestrés par les chefs de projet avec une vision centrée sur l’expérience utilisateur.
  3. La fidélisation et la relation client : c’est le retour en force de la satisfaction client, via la maîtrise du CRM, de la data, du contenu, de l’emailing, après une décennie de débats autour de la création de trafic et l’importance de la publicité.
  4. L’accompagnement de la transformation digitale : la digitalisation d’une activité peut concerner un lieu physique (magasin, restaurant, salon de coiffure, officine…) voire un processus (marque employeur, R&D…), et nécessite d’évaluer les bénéfices ainsi que les étapes pour la réussir.

Le fondateur et directeur du MBA DMB de l’EFAP, qui forme aux métiers de la communication digitale, note que les récentes promotions se dirigent davantage vers les métiers de product owner et du growth hacking. Autre discipline prise : les achats médias et digitaux sur l’ensemble des canaux, preuve de l’hypertransversalité des métiers du webmarketing.

Comment devenir un expert du marketing digital, en France ou à l’étranger

Pour devenir un expert dans ce domaine, l’EFAP propose plusieurs MBA spécialisés en digital marketing & business, avec des majeurs pour vous permettre de vous spécialiser sur une thématique (art et culture, e-santé, beauté et cosmétiques, luxe), quelle que soit votre région. « Pour se former au marketing digital, on peut tout à fait choisir de suivre un programme du MBA DMB en fonction de son appréciation régionale et de son choix de vie personnel », assure Vincent Montet.

Ainsi, vous avez la possibilité d’exercer l’une de ces fonctions dans la région de Lyon, connue pour son ancrage autour de l’intelligence artificielle ou de l’Internet des objets (IoT) ; de Lille, un territoire au cœur de la transformation de la grande distribution et du retail ; ou de Bordeaux avec son pôle autour du jeu vidéo et de la e-santé. Le plus : l’ouverture du campus de Santander, en Espagne, une plateforme internationale tournée vers les pays de l’Amérique du Sud avec des acteurs de référence dans le cloud, où vous pouvez suivre le MBA DMB de l’EFAP en anglais complet.

Autre atout de ces MBA : le Label Digital Marketing School attribué au MBA DMB de l’EFAP par le groupement de 4 associations professionnelles phares du secteur : l’Alliance Digitale (qui réunit l’IAB France et la Marketing Mobile Association), la DMA (Data & Marketing Association), ainsi que le Collectif pour les Acteurs du Marketing Digital. L’objectif pour les apprenants : des ressources pédagogiques, un accès facilité aux entreprises et une employabilité valorisée sur le marché du travail.

Vous souhaitez ensuite en savoir plus sur les métiers du marketing digital ? Ne manquez pas la réunion d’information organisée par l’EFAP le jeudi 17 novembre de 12h30 à 13h30. La session sera co-animée par Vincent Montet, accompagné de Sophie Guignier, directrice adjointe, et Arnault Chatel, responsable pédagogique du MBA, et expert en IA, en transformation digitale et en social media.

S’inscrire à la réunion d’information de l’EFAP

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email