Panorama des métiers de la tech, du marketing digital et du design

panorama-metiers-digital-1200x628.jpg

Le numérique, un secteur dynamique et qui offre de multiples opportunités

Le secteur du numérique connaît une forte croissance, boostée par les besoins accrus en digitalisation des entreprises, qui recherchent des talents afin de répondre aux nouvelles attentes et modes de consommation de leurs clients. Selon la 6e édition du baromètre Croissance & Digital de l’ACSEL, l’association de l’économie du numérique, le numérique contribue au chiffre d’affaires pour 51 % des commerçants français. Cette donnée est en forte augmentation (+9 % en 2022 vs 2021), preuve que le numérique représente un canal stratégique et porteur de business pour tous les types d’organisation, quelle que soit leur taille (TPE, PME, ETI, grands groupes , startups, associations, agences…) et leur périmètre d’activité (santé, luxe, bâtiment, bancassurance, immobilier…).

Des métiers ouverts à tous les profils

Le numérique est également un secteur en constante évolution. Les nouvelles technologies ne cessent de se développer grâce à l’innovation, ce qui offre de très belles opportunités à celles et ceux qui envisagent de s’orienter ou de se reconvertir dans ce domaine. Que vous soyez de nature créative, avec un profil technique, que vous ayez un esprit analytique, une fibre commerciale ou stratégique, avec une appétence pour la rédaction ou les données… il y en a pour tous les goûts ! Des compétences techniques, spécifiques pour chaque métier, vous seront demandées. Vous pourrez acquérir en suivant une formation, qui vous permettra de devenir rapidement en entreprise opérationnelle.

Travailler dans le digital : les compétences indispensables à maîtriser en 2022

Plusieurs statuts au choix selon votre mode de vie

Opter pour une carrière dans le web vous apporte de nombreux avantages. En plus de bénéficier de salaires attractifs en raison des forts besoins actuels des entreprises, vous êtes aussi libre de choisir le statut qui correspondra le mieux à votre mode de vie et à vos attentes, si vous préférez estimé en tant que salarié, si vous fourmillez d’idées et que vous vous êtes prêt à lancer votre projet de startup, ou si vous souhaitez ensuite gérer plusieurs clients en toute indépendance. Et vous pouvez passer de l’un à l’autre facilement, quel que soit le métier que vous aurez choisi. Avec la démocratisation du télétravail, vous avez même la possibilité d’allier l’utile à l’agréable, en travaillant tout en voyageant, c’est ce que l’on appelle les nomades numériques.

Les salaires des professionnels de la tech, du marketing et du design en 2022

Pour en savoir plus sur les nombreuses professions passionnées qui composent le paysage du digital, nous vous proposons de parcourir ce panorama à travers les 3 disciplines phares du secteur :

Cette liste est non exhaustive. L’objectif ici est de vous apporter une idée plus précise des missions derrière les différents intitulés de postes, afin d’éclaircir certaines appellations qui pourraient vous apparaître un peu nébuleuses à première vue.

Les métiers dans le domaine de la tech

Les profils techniques présentés au cœur de l’écosystème du numérique. Leur rôle est essentiel au sein des organisations, car ils interviennent à chaque étape du cycle de vie d’un produit ou d’un service : de sa conception à sa mise en ligne, en passant par le développement, les tests d’intégration et les différentes mises à jour pour répondre aux besoins des utilisateurs.

Ces métiers ont actuellement le vent en poupe. Un grand nombre de métiers sont au choix, selon la spécialisation vers laquelle vous souhaitez vous tourner : l’infrastructure et le réseau, le développement web, le cloud computing, le big data, la data science, la protection des données personnelles, la cybersécurité , l’intelligence artificielle ou encore la robotique.

Voici quelques exemples de métiers phares de la tech, parmi les plus recherchés par les recruteurs :

  • Administrateur systèmes et réseaux : il est le garant du maintien et du bon fonctionnement du réseau informatique d’une entreprise ; il installe et administre les infrastructures tout en assurant la sécurité du réseau.
  • Développeur web : il a conçu, programme et met à jour des sites web ainsi que des applications mobiles en codant avec les langages de programmation (Python, JavaScript…) ; il a la possibilité de se spécialiser en back-end (fonctionnalités, bases de données), front-end (interface utilisateur) ou full stack (back et front-end réunis).
  • Nuage d’ingénieur : il est chargé du stockage, de la gestion, ainsi que de l’accès sécurisé aux données d’une entreprise, via des serveurs distants situés dans des centres de données.
  • Analyste de données (ou analyste des données) : il a pour mission de créer et de modéliser des bases de données pour en faciliter leur exploitation et leur interprétation, en vue d’aider les entreprises à prendre des décisions commerciales et stratégiques.
  • Délégué à la protection des données (DPO) : le délégué à la protection des données assure la sécurité et la conformité des données utilisées par une organisation en respect du règlement général (RGPD).
  • Responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI): son rôle consiste à définir et mettre en place la politique de sécurité des SI de son entreprise, tout en la protection des risques liés aux cyberattaques.

Les métiers du marketing digital

Le webmarketing englobe de nombreux métiers, qui permettent de mettre en place et d’améliorer les différentes étapes du parcours client depuis un site web ou une application mobile, mais aussi de promouvoir une marque et les valeurs qu’elle défend auprès des consommateurs en ligne . Ces métiers ont une entreprise visée et ROIste, car ils ont pour mais d’augmenter le nombre de ventes réalisées pour un produit ou un service, d’augmenter le volume de visites sur un site ou une application, ou encore de transformer des visites en ventes, tout en soignant la relation client et la fidélisation.

Pour atteindre leurs objectifs, les professionnels du marketing digital s’appuient sur différentes techniques, telles que :

  • le CRM (Gestion de la relation client) pour la gestion de la relation client,
  • le référencement : le référencement (optimisation du moteur de recherche) pour le référencement naturel, le SEA (Publicité sur les moteurs de recherche) pour le référencement payant, le SMO (Optimisation des médias sociaux) pour le référencement sur les réseaux sociaux, et le SEM (Marketing des moteurs de recherche) qui rassemble toutes ces pratiques,
  • l’emailing commercial,
  • l’affiliationqui consiste à proposer un produit ou un service sur un autre site en échange d’une rémunération,
  • la publicité digitale

Le webmarketing est composé d’une multitude de postes avec des missions riches et variées : du consultant CRMqui conseille les entreprises pour améliorer la relation client, gestionnaire de trafic au (ou responsable de trafic web), dont le rôle consiste à optimiser les leviers d’acquisition (référencement, affiliation, partenariats…) pour apporter de la visibilité au site de son entreprise ou client en vue d’augmenter son chiffre d’affaires, en passant par le gestionnaire de contenuqui crée du contenu pour valoriser l’image d’une marque, et le community manager, pour l’animation des communautés afin d’améliorer sa réputation en ligne. De son côté, le responsable SEO perfectionner les contenus et les fonctionnalités d’un site web ou d’une application pour obtenir un meilleur positionnement dans les résultats de recherche.

De manière plus transversale, le chef de projet numérique agit comme un véritable chef d’orchestre, en coordonnant les différents métiers pour mettre en œuvre la stratégie digitale de son organisation. Pour cela, il analysera les actions prévues afin d’en dégager des axes d’amélioration à appliquer sur ses prochains projets. À ne pas confondre avec le rôle du chef de produit, qui est chargé de concevoir des produits adaptés aux besoins de ses clients et utilisateurs grâce à une veille attentive du marché. Notons aussi que le hacker de la croissance s’appuie sur les différentes techniques du webmarketing précédemment citées pour contribuer à la croissance rapide de son entreprise tout en utilisant le moins de ressources possible. Tout comme le responsable e-commerce (ou responsable webmarketing), qui détermine et met en œuvre la stratégie digitale des sites marchands en vue de générer plus de trafic et de ventes, en fidélisant leurs clients.

Les métiers du webdesign

Les profils les plus créatifs sont généralement définis quant à eux par les métiers du webdesign et de la création digitale. Leur rôle est primordial au sein des projets web, au même titre que les développeurs et les professionnels du webmarketing, car ces métiers s’inscrivent au cœur de l’expérience utilisateur. Ces experts du design ont ainsi plusieurs cordes à leur arc : en plus d’identifier les besoins des utilisateurs et de les transcrire au travers d’interfaces numériques agréables et utiles, ils doivent être à l’affût des dernières tendances, des évolutions du web , de ses contraintes techniques, mais aussi de l’ensemble de ses codes et usages.

Voici 4 exemples de métiers parmi ceux qui sont les plus incontournables de la création digitale et pris par les entreprises :

  • Designer UX : il a conçu et amélioré des expériences numériques afin de répondre aux besoins des utilisateurs, qu’il aura au préalable identifié à l’aide de personas, d’enquêtes ou d’interviews, en menant des tests A/B ou encore en se basant sur des données analytics.
  • Concepteur d’interface utilisateur : son périmètre est axé sur le design d’interfaces, pour améliorer l’interface utilisateur de supports digitaux (navigation, parcours, lisibilité des contenus…), tout en déclinant la charte graphique d’une marque ou d’une entreprise.
  • Concepteur de mouvement : il crée et anime des éléments graphiques en 2D et 3D à partir de visuels, de textes ou de sons, en utilisant le mouvement, pour obtenir des productions adaptées pour tous les supports (clips musicaux, messages publicitaires, films de présentation, vidéos pour les réseaux sociaux…).
  • Designer de jeu : Il est à l’origine du gameplay d’un jeu vidéo et travaille à le rendre le plus attractif possible, des fonctionnalités aux règles du jeu, en prenant aussi en compte l’ensemble des interactions offertes aux joueurs.
  • Directeur Artistique : son travail consiste à traduire les messages et les besoins de ses clients par l’image, de la définition de l’identité visuelle du produit ou service à promouvoir jusqu’à sa réalisation, en collaboration avec les différents métiers associés au projet.

Faire carrière dans le digital : les perspectives d’évolution

En vous orientant ou en vous lançant dans un projet de reconversion dans les métiers du web, vous multipliez vos chances de trouver le métier de vos rêves. De nombreuses possibilités s’offrent en effet à vous. En fonction du domaine et de la profession que vous choisirez, vous pourrez commencer par vous ancien à toutes ses spécificités avant d’envisager une spécialisation. Si les plus petites structures sont plutôt en quête de profils polyvalents, les plus grands groupes auront plutôt besoin d’experts dans une technologie ou une technique marketing par exemple.

Vous pourrez ensuite évaluer vers un poste qui vous apportera plus de responsabilités, avec aussi du management d’équipe à la clé. Comme la digitalisation touche toutes les entreprises, et que le web implique un apprentissage en continu, de nouvelles opportunités s’offriront à vous, si vous souhaitez à tout moment changer de métier ou de secteur, afin de trouver la voie dans laquelle vous vous épanouirez tout au long de votre carrière.

Malgré cela, si vous ne vous manifestez toujours pas satisfait, pas de panique ! Face aux transformations actuelles de la société et l’impulsion véhiculée par les découvertes en matière d’intelligence artificielle, de robotique ou encore grâce aux avancées de la réalité virtuelle, le paysage du numérique se développe à l’infini. Dans une étude datant de 2017, Dell et le think tank L’industrie du futur prévoyaient que 85 % des métiers de 2030 n’existaient pas encore. Si l’on peut déjà devenir data scientist, BIM manager ou imprimeur 3D, qui restent des métiers relativement récents, d’autres voies sont encore à tracer : l’éthicien en IA, le psydesigner, l’egoteller, le robot monitor, ou encore de nombreux métiers actuels qui pourraient être transposés dans des univers virtuels comme le métaverse.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email