Salaires 2023 : +19% d’augmentation pour les data scientists

000000089509.jpg

Comme chaque anne, le cabinet de recrutement Robert Walters a publié une étude de rémunération pour 2023. Celle-ci prévoit une moyenne des augmentations salariales de 7% dans les métiers des data, des systèmes d’information et du marketing digital. En tte des plus fortes progressions, on trouve les data scientists de niveau expérimentaux, suivis par les directeurs de projets IT.

En 2023, la rémunération reste le premier critère de satisfaction pour les cadres en France, notamment dans ce contexte inflationniste qui pousse à 71 % d’entre eux à demander une augmentation. Dans le secteur numérique, les salaires étant élevés en 2022, cette tendance devrait s’accentuer en 2023. C’est ce qui ressort de la 24ème étude de rémunérations 2023 présentée par le cabinet Robert Walters ce mardi 13 décembre. Dans l’informatique, des hausses de salaires sont attendues « notamment sur des profils d’analystes des données où les entreprises sont prêtes à s’aligner sur les demandes des meilleurs candidats », prévoient ce rapport.

Ainsi, il est prévu une moyenne des augmentations de 7% en 2023 dans la catégorie des systèmes d’information et des données. En tête du palmarès, on trouve le data scientist avec 19 % de hausse attendue l’an prochain sur le bulletin de salaire d’un profil ayant entre 5 et 10 ans d’expérience. Avec +14% de hausse sur leur fiche de paye, les directeurs de projet confirmés (avec 15 ans et plus d’expérience) ainsi que les « lead » data scientists ayant jusqu’à 10 ans d’expertise font partie des mieux lotis, selon les projections du cabinet. Les raisons de cette surenchère salariale ? Une très forte demande des entreprises dans ces spécialités. Ainsi, en 2022, les offres d’emploi ont bondi de 77% dans le domaine des données par rapport à 2021 et de 62% pour les chefs de projet.

Des offres d’emploi IT en progression constante

La pénurie de profils IT a pour effet de faire progresser la moyenne des augmentations de salaires d’ici l’an prochain. (Source RobertWalters/Crédit image Robert Walters)

A leurs côtés, les professionnels du marketing digital et des ventes dopés notamment par l’importance des stratégies commerciales numériques et le boom des achats en ligne devaient être valorisés de 7% en moyenne. Dans ces secteurs d’activité, deux postes se détachent en termes de progression salariale. Il s’agit du directeur e-commerce, soit +13% de revalorisation pour un profil possédant 6 à 12 ans d’expérience et du directeur du digital (+9%) ayant exercé pendant 10 à 15 ans.

Dynamiques, les professions en marketing digital et e-commerce devraient être revalorisées en 2023.(Source RobertWalters/Crédit image Robert Walters)

Un marché porteur malgré le contexte économique

Les entreprises cherchent à constituer des équipes métiers et techniques où les expertises (data science, marketing digital, UX/UI, e- et m-commerce) complètent les fonctions traditionnelles (ERP, infrastructure, sécurité), font remarquer cette étude. De même, les profils hybrides combinant technicité et approche business, capables de monter en puissance et de devancer une feuille de route IT & digitale en perpétuelle évolution seront également les plus prisés. En outre, au vu de l’explosion des cyberattaques, les postes en cybersécurité deviennent une priorité pour les entreprises. Le lancement de projets de transformation vers le cloud, tout en intégrant la composante data, est aussi un enjeu fort à prendre en compte pour les entreprises.

Le marché informatique est totalement épargné par la situation économique pourtant préoccupante, souligne le cabinet de recrutement. La demande n’a jamais été aussi forte. Les candidats sont en position de force sur le marché : ils sont désormais difficiles à capter et restent réticents à tout changer. Dans ce contexte, les recruteurs ont compris qu’ils devaient faire des efforts pour attirer les meilleurs profils et semblent s’y adapter.

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email