Sendinblue, spécialiste du marketing digital, dépasse les 100 millions d’euros de revenus annuels

000903234_896x598_c.jpg

Le secteur du SaaS se porte à merveille selon une récente étude de GP Bullhound. Mais dans un climat incertain, l’heure est tout de même à la rentabilité plutôt qu’à l’hypercroissance, et ce dans tous les secteurs. Les investisseurs, qui ont longtemps regardé les valorisations comme LA mesure du succès, se tournent à présent vers des critères de rentabilité.

C’est dans ce contexte que Sendinblue, spécialiste du marketing digital qui propose des plateformes SaaS de gestion de la relation client, annonce fièrement avoir dépassé les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires récurrent »en continuant à croître de 60 % par an malgré l’inflation et la menace d’une régression ».

L’entreprise, qui fêtait l’année dernière ses dix ans, entre ainsi dans le club restreint des 160 « centaures » à travers le monde (un chiffre révélé par le dernier rapport de Bessemer Venture Partners).

Chiffre d’affaires multiplié par dix en cinq ans

Créée en 2012, la start-up développait à l’origine un simple outil d’envoi d’e-mails en masse. , elle a racheté huit entreprises, depuis cinq au cours des dix-huit derniers mois : Chatra (chatbot), Metrilo (e-commerce analytique), PushOwl (notifications push), MeetFox (gestion automatisée des rendez-vous) et Yodel. io (téléphonie).

Elle est ainsi devenue une plateforme CRM multicanale et une offre musclée de services : de l’email marketing (marketing automation, campagnes Whatsapp, SMS, etc.) aux outils conversationnels (live chat Facebook Messenger ou Instagram) en passant par le CRM et les emails transactionnels (confirmation de commande, mot de passe oublié, etc.). Sendinblue compte aujourd’hui 500 000 clients et emploie 700 personnes dans des bureaux situés à Paris, Berlin, Toronto, Seattle, Sofia, Noida et Bangalore en Inde.

En parallèle de ces acquisitions, la start-up a levé 180 millions d’euros, dont 140 millions en octobre 2020. Entre la série A effectuée en 2017 et aujourd’hui, elle a multiplié son chiffre d’affaires récurrent par dix, passant de 10 à 100 millions d’euros en cinq ans.

ADN européen et offre adaptée aux PME

Face à des géants comme Salesforce, sur le marché depuis bien plus longtemps, l’entreprise française estime avoir tiré son épingle du jeu grâce à un ADN européen, importante et valorisée face aux enjeux actuels de souveraineté ; mais aussi grâce à une offre démarrante à 20 euros par mois, adaptée aux PME, lui permettant de « démocratiser l’accès aux outils technologiques de gestion de la relation clients« .

Avec une demande continue de clients souhaitant obtenir des outils de marketing et de CRM pour gérer et développer leur entreprise, Sendinblue compte réitérer en multipliant son chiffre d’affaires par 10 d’ici 2030, pour atteindre 1 milliard d’euros. « Le marché mondial des outils CRM a été évalué à plus de 51,5 milliards de dollars en 2021 et nous sommes convaincus que Sendinblue a capturé une part de marché importante de cette opportunité grâce à l’efficacité et la simplicité de notre solution», explique Armand Thiberge, fondateur et PDG de Sendinblue.

Sélectionné pour vous

Odaptos veut mieux identifier les émotions pour améliorer l'expérience digitale

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Email